La vasectomie est bien connue du public, elle est la technique de contraception définitive la plus populaire au monde. Elle est pratiquée en Amérique du Nord depuis le début des années 60. La vasectomie sans bistouri, quant à elle, est pratiquée depuis les années 80. Cette technique plus simple, sécuritaire et efficace est la plus communément pratiquée aujourd’hui.

Malgré sa popularité, peu de gens savent exactement comment fonctionne la vasectomie, quel est le processus complet. Existe-t-il certains prérequis avant l’opération? Des indications à suivre après celle-ci? Ces informations sont transmises par le spécialiste lors du rendez-vous, mais il peut être réconfortant de s’informer à l’avance pour bien comprendre de quoi il s’agit exactement. Voici le processus complet d’une vasectomie sans bistouri incluant l’évaluation prévasectomie, les étapes à suivre avant l’opération, l’intervention chirurgicale, les étapes à suivre après l’opération et le suivi final.

1. L’évaluation prévasectomie

À cette étape, il est possible de rencontrer le docteur seul ou accompagné. Le patient doit remplir un petit questionnaire médical sur son état de santé générale (prise de médicaments et allergies, par exemple). Ensuite, le médecin responsable prend le temps nécessaire pour répondre à tous les questionnements en lien avec la vasectomie. Cette période de question et de discussion a pour but de s’assurer que la contraception définitive soit la solution adéquate pour vous et votre situation familiale. Enfin, le spécialiste effectue un bref examen des parties génitales et explique le déroulement précis de l’intervention et les principales consignes à respecter.

Cette étape aide à bâtir une relation de confiance avec le docteur et à éclaircir tous questionnements.

2. La préparation avant la vasectomie

Cette étape débute 10 jours avant l’opération. La première directive est d’éviter de prendre tous médicaments pouvant éclaircir le sang (Aspirin, Advil, Motrin, Coumadin, etc.). Si vous avez des doutes concernant un médicament que vous prenez, vous pouvez toujours vous informer auprès de votre pharmacien. Si le patient désire prendre un analgésique durant cette période, il est recommandé d’opter pour de l’acétaminophène (Tylenol, Atasol, etc.).

La veille de l’intervention, il est important de ne consommer aucun alcool. Pour faciliter le travail du docteur, un rasage complet du scrotum doit être effectué avant l’heure du rendez-vous. La journée de l’intervention, il est possible d’être seul sur place ou accompagné. De plus, il est important d’apporter des sous-vêtements serrés plutôt que des sous-vêtements amples, puisque la stabilisation des testicules favorise une guérison rapide.

3. L’intervention

Procédé vasectomie

Le jour de l’intervention, l’accueil à la clinique se fait par l’infirmier(ère) en poste. Le patient est vite installé dans une salle d’opération intime et confortable. La vasectomie se fait sous anesthésie locale. Durant l’opération, une très petite ouverture est effectuée et le canal déférent est interrompu et ligaturé. Une petite partie du canal est aussi enlevée. La même procédure est effectuée de chaque côté. Aucun point de suture n’est nécessaire puisque la petite gale créée par l’opération guérira d’elle-même. La procédure complète dure en général de 10 à 15 minutes.

4. La période après l’intervention

Une fois l’opération terminée, le patient peut conduire son véhicule sans problème pour quitter les lieux. Dans certains cas, le médecin peut suggérer de ne pas conduire, mais plutôt de demander un raccompagnement. Il est important de porter un sous-vêtement serré bien ajusté pendant les jours suivant l’intervention. Il est conseillé d’appliquer de la glace (ice pack, sacs de pois congelés, etc.) sur la région de l’opération lors de la première journée. À ce moment, la glace doit être enrobée dans une serviette pour ne pas créer un contact direct avec la peau. Il est suggéré d’effectuer cette action pendant une quinzaine de minutes toutes les 3 heures environ. Cela évitera de créer de l’enflure. Si des douleurs sont ressenties lors des jours suivant l’opération, prendre de l’acétaminophène (Tylenol, Atasol, etc.) selon les indications indiquées peut aider au soulagement.

Pour ce qui est des efforts physiques, il est conseillé d‘éviter les efforts excessifs comme prendre une marche prolongée ou lever de lourdes charges lors de la première journée. Normalement, les activités quotidiennes peuvent être reprises dès la deuxième journée. Dans le cas des activités intenses comme le hockey, le gym ou autre, un délais d’une semaine est recommandé avant de les reprendre pleinement.

Pour les relations sexuelles, il est préférable d’attendre de 4 à 5 jours après l’intervention. En effet, il est possible d’observer une légère enflure et une coloration bleutée au niveau de scrotum. La petite gale laissée suite à l’opération tombera d’elle-même après quelques jours. Il arrive occasionnellement qu’une minime quantité de sang se retrouve dans le sperme à la suite d’une vasectomie.

5. Le suivi

Toute l’information nécessaire pour le spermogramme sera donnée le jour de l’intervention. Notez bien qu’il y a des spermatozoïdes qui vivront pendant plusieurs semaines suivant la vasectomie. Il faudra, en moyenne, 25 éjaculations ou un minimum de 3 mois avant de passer le spermogramme. Celui-ci peut se dérouler à l’hôpital. Certaines cliniques privées effectuent également des spermogrammes, moyennant des frais.

 

En résumé, c’est la manière dont se déroule une vasectomie sans bistouri. Toutes les étapes incluant l’évaluation pré-vasectomie, la préparation, l’intervention, la période de convalescence et le suivi sont supervisées par des spécialistes expérimentés. Si la vasectomie est la méthode de contraception définitive dont vous avez besoin, n’hésitez pas à nous contacter pour tous questionnements ou pour prendre un rendez-vous.